<

Les déchets spéciaux

dechet-elecLes déchets électriques & électroniques

Depuis novembre 2006, les Déchets d’Equipements Électriques et Électroniques (DEEE) ne doivent plus être jetés à la poubelle. Tous les appareils alimentés sur secteur, pile ou batterie doivent être dépollués puis recyclés.

Comment fonctionne la filière des DEEE ?

A l’achat d’un appareil neuf, vous payez une «éco-participation », qui correspond au coût de collecte, de réemploi, de dépollution et de recyclage d’un appareil usagé équivalent. Son montant varie selon le produit et le type de traitement qu’il nécessite.

L’éco-participation est indiquée sur les étiquettes de manière visible et séparée du prix du produit. C’est un outil de transparence et d’information. Elle est intégralement versée à un éco-organisme comme Eco-systèmes agréé par les pouvoirs publics pour prendre en charge les anciens appareils.

Ce n’est pas une taxe, mais une participation financière au financement de la filière agréée. Ce n’est pas un financement par l’impôt mais par la consommation.

Si vous souhaitez vous débarrasser d’un ancien appareil, choisissez l’une de ces trois solutions éco-responsables :

  • Votre appareil fonctionne encore, donnez-le à une association. Il sera réemployé et vous ferez ainsi un geste solidaire.
  • Vous achetez un appareil neuf, rapportez l’ancien à votre vendeur qui a l’obligation de le reprendre.
  • Vous vous séparez de vieux appareils : apportez les en déchetterie.

 

dechet-ampouleLes lampes, ampoules, néons

Les lampes qui se recyclent
Les lampes qui se recyclent ont des formes très variables, mais elle portent toutes le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’elles ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères, ni dans le conteneur à verre.

consignes-lampes

Où déposer vos lampes usagées ?

Que deviennent vos lampes usagées ?

  • Les lampes sont prises en charge par Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.
  • La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.
  • Les lampes se recyclent à plus de 90% de leur poids.
  • Pour en savoir plus sur le recyclage des lampes : http://www.malampe.org/

 

dechet-pileLes piles

Que dois-je faire de mes piles et accumulateurs lorsqu’ils sont hors d’usage ?
la première chose à retenir est qu’il ne faut ni les jeter dans la nature, ni à la poubelle. Si c’est le cas, la pile sortira à jamais du circuit de valorisation.

Voici la bonne attitude à adopter face aux piles et accumulateurs usagés :
1. NE JETEZ PLUS LES PILES ET ACCUS DANS LA NATURE OU DANS VOS POUBELLES
2. CONSERVEZ-LES CHEZ VOUS AU SEC DANS LE PETIT COLLECTEUR COREPILE, UN PETIT BOCAL OU UN SACHET
3. RAPPORTEZ-LES RÉGULIÈREMENT DANS UN POINT DE COLLECTE

Ou sont les points de collecte pour piles et accumulateurs ?
N’oubliez pas qu’un commerçant, quel qu’il soit, est obligé de reprendre gratuitement les piles usagées que vous lui rapportez si lui-même commercialise des piles, ou vend des appareils contenant des piles ou des accumulateurs intégrés.

Pour stocker des piles à mon domicile, quelles précautions dois-je prendre ?
En attendant de les rapporter au point de collecte, stockez vos piles dans une boîte ou un sachet au sec (les piles peuvent rouiller), et hors de portée des enfants, ces petits objets pouvant être ingérés.

Au point de collecte, faut-il séparer les différents types de piles et accumulateurs?
Chez vous, comme au point de collecte vous n’avez pas à les trier, déposez les dans le même bac. Le tri est effectué ultérieurement après récupération au point de collecte.

Quels sont les dangers sanitaires posés par la conservation des piles usagées à domicile ?
Aujourd’hui il y a peu de danger à stocker des piles chez soi, car les piles bâtons alcalines salines (90% des piles commercialisées) ne contiennent plus de métaux lourds comme le plomb, le mercure ou le cadmium. A ce titre, elles ne sont pas classées par l’Union Européenne comme déchets dangereux.

Qui supporte le coût de la collecte et du recyclage des piles et accumulateurs?
La majeure partie du coût de la filière est financée par les fabricants, les distributeurs et les metteurs en marché qui ont adhéré à COREPILE. Ces derniers versent à COREPILE une cotisation environnementale annuelle.

Plus d’information sur la filière sur notre site partenaire : http://www.jerecyclemespiles.com

 

dechet-medicalLes déchets de soins à risques infectieux

Depuis 3 ans,les personnes en auto traitement ont enfin une solution locale et satisfaisante pour se débarrasser sans risque et en toute transparence de leurs déchets piquants, coupants, souillés (aiguilles, seringues, lancettes , etc.).

En effet, le SIVOM, en partenariat avec les pharmaciens du secteur, met gratuitement à disposition des boîtes spécifiques pour stocker chez soi ses déchets avant de les éliminer dans le plein respect de la réglementation.

Ces boîtes, une fois pleines, seront à rapporter une fois par trimestre aux pharmaciens. Ces déchets spéciaux seront ensuite dirigés par un prestataire agréé pour leur traitement par désinfection et banalisation.

Ce service est gratuit pour les particuliers.
Il n’est toutefois pas accessible aux professionnels qui doivent posséder leur propre filière de traitement.

Pour notre santé et notre environnement, sécurisons nos déchets à risque infectieux.

Demandez conseil à votre pharmacien.

 

dechet-radioLes radiographies

Lorsque vous souhaitez vous débarrasser de vieilles radiographies médicales, ne les jetez pas à la poubelle, elles contiennent des déchets dangereux comme les sels d’argent.
Vous pouvez les déposer dans nos déchetteries intercommunales. Un box de récupération est présent sur chaque déchetterie. Il est ensuite collecté par une entreprise spécialisée qui assure la dépollution des radiographies mais aussi leur recyclage.